Sophie RABHI-BOUQUET


Educatrice, fondatrice de la Ferme des Enfants et du Hameau des Buis.

1972/1990 Enfance

Je naîs à Aubenas le 24 août 1972. Je grandis à la ferme familiale, dans l’aventure du retour à la terre, avec mes parents et mes 4 frères et soeurs.

1990/1994 Etudes

Je passe avec succès un Baccalauréat A1 (maths-philo) puis je quitte mon Ardèche natale pour aller étudier à Lyon II. J’obtiens un double DEUG “Sciences du langage” et “Culture et Communication” puis une maîtrise en “Etudes Cinématogrphiques et Audiovisuelles”. Ma curiosité audiovisuelle me mène sur différents tournages, dans différentes fonctions (stagiaire, assistante de production, assistante montage). Puis je m’aperçois que ce milieu ne me rend pas heureuse. Je pars en voyage et retourne ensuite à la ferme.

1995/1997 Agriculture et accueil

Avec mon compagnon, je décide de reprendre l’exploitation familiale : l’élevage de chèvres et l’accueil d’enfants dans le cadre d’Accueil Paysan. Cela forge mes premières expériences pédagogiques.

1997/1999 Maternité et création d’école

Début 1997, un évènement majeur et inattendu boulverse ma vie : je vais devenir maman pour la première fois. Je m’attèle à une recherche des meilleures conditions possibles pour accueillir cet enfant, et choisis des expériences fondatrices : l’accouchement à la maison, l’allaitement naturel, l’écoute empathique des émotions, la pratique du “cododo”, le portage... Mes recherches m’amènent à rencontrer Alice MILLER, à me former à la Communication non-violente, à me questionner sur l’accompagnement de l’enfant et son éducation. Je décide d’ouvrir une école à la ferme et je me forme à la pédagogie Montessori. En septembre 1999, la Ferme des Enfants ouvre ses portes avec une quinzaine d’élèves. Lucas naît en 1997, Olivia en 1999.

1999/2004 Gestation du Hameau des buis

L’école suit le fil de ses aventures et ce n’est pas un long fleuve tranquille. C’est un véritable pôle de recherche pédagogique, qui évolue au gré des expériences rencontrées. Petit à petit, l’effectif grossit. J’envisage déjà un déménagement de cet école dans un nouveau lieu. Je lance l’idée de création d’un écovillage pédagogique et intergénérationnel. Un groupe de retraités se mobilise autour de ce projet et fonde, en 2004, la Société Civile du Hameau des Buis. Nous achetons une propriété à 2 km de la ferme familiale : 1 hectare de constructible, un vieux mas à rénover, 6 hectares de garrigues... En 2001, je divorce. Je rencontre mon partenaire et époux, Laurent BOUQUET, en 2003.

2005/2011 Expansion de l’école / Montage d’écovillage

Pendant 6 ans, je me consacre à la fois à mes 4 enfants (Matéo naît en 2004, Kenzi en 2005), à l’école qui poursuit son aventure pédagogique avec de plus en plus d’élèves (65 élèves à la rentrée 2011) et au développement du projet de construction. Le Hameau des Buis m’apprend beaucoup en relations humaines, exploration juridique, montages financiers, organisation de chantier participatif. J’assure la fonction de directrice et enseignante à la Ferme des Enfants. Je deviens conférencière et formatrice, et j’écris un livre sur la pédagogie publié par les Editions Actes Sud «La Ferme des Enfants : une pédaogie de la bienveillance»

2011/2016 Création du collège et transmission de compétences

En 2011, les habitants investissent leurs maisons bioclimatiques achevées avec succès. Je participe à l’ouverture d’une section collège (11-15 ans) au Hameau des Buis. La structure compte alors 80 élèves, dont une vingtaine de collégiens. L’école évolue vers des pratiques démocratiques. Pendant les vacances scolaires, je participe au développement d’un centre de formation pour adultes. Je conçois 2 modules de 5 jours : «Pédagogies Alternatives» et «Vivre en Ecovillage». Je forme environ 100 adultes par an, dont plus de la moitié sont issus de l’Education Nationale et des professions de l’enfance. Je participe aux MOOCs de Colibris sur les Oasis et l’Education. Je fais une vingtaine de conférences par an.